JPM - Films - Notules - Juin à décembre 2021

Notules - Octobre 2021

 

Plus courtes que les critiques, les notules traitent d’un ou plusieurs films, ou de sujets d’actualité en rapport avec le cinéma. Jusqu’en septembre 2004, elles provenaient de divers forums aujourd’hui disparus. Par la suite, elles s’en affranchissent et sont rédigées directement ici.

Œuvres citées : Illusions perduesTre piani

Personnes citées : Nanni Moretti – Xavier Giannoli – Honoré de Balzac – Benjamin Voisin – Cécile de France – Vincent Lacoste

Illusions perdues

Lundi 11 novembre 2021

Réalisé par Xavier Giannoli

Sorti en France le 20 octobre 2021

Giannoli, peu connu du grand public mais apprécié des critiques de cinéma, a fait ici son meilleur film. On ne voit rien à reprocher à cette adaptation, sinon, peut-être, que le scénariste ait taillé gaillardement dans le livre de Balzac et supprimé tout ce qu’il croyait superflu. Par exemple, le personnage de David, le fils de l’imprimeur d’Angoulême et l’ami de Lucien « de Rubempré », a disparu. Il est vrai que lui ne s’était pas laissé corrompre par le milieu parisien...

Et puis, le film s’avère un peu trop long, à l’image du livre, lui aussi interminable.

On regrettera aussi que Giannoli se soit cru obligé d’inclure dans son film trois scènes de nu intégral tout à fait inutiles : l’interprète de Lucien est certes un beau garçon, mais à quoi rime ces inserts ?

En bref : à voir absolument.Haut de la page

Tre piani

Lundi 22 novembre 2021

Réalisé par Nanni Moretti

Sorti en France le 12 juillet 2021 (Festival de Cannes)

Le titre de ce film ne signifie pas « Trois pianos », mais « Trois étages ». En effet, tout commence lorsque une voirure a un accident et vient défoncer la vitrine d’un magasin situé au rez de chaussée d’un immeuble, où trois familles occupent chacune un étage. Dès lors, l’histoire de ces familles va nous être contée sur plusieurs décennies. Et de manière assez brouillonne.

Le chiendent est que Moretti, qui pour une fois est l’auteur du scénario, contrairement à son habitude, ne parvient pas à nous rendre leur histoire intéressante, et que le film, au bout du compte, n’inspire que l’ennui. Et comme il est trop long et qu’on a oublié de vieillir les personnages au fil du temps, c’est encore plus grave.

En bref : inutile de se déranger.Haut de la page

Courrier Plan du site

Sites associés :    Yves-André Samère a son bloc-notes 122 films racontés

Dernière mise à jour de cette page le mardi 23 novembre 2021.