a JPM - Films vus - Notules - Juin 2019

JPM - Films vus - Notules -  Juin 2019

Notules - Juin 2019

 

Il y a aussi des films à la télévision ! De bonnes chaînes du câble ou des satellites en diffusent, souvent d’excellents, parfois de grands classiques. On donnera sa préférence à celles qui ne massacrent pas l’image du film en y inscrivant leur logo, et, bien entendu, qui présentent les œuvres en version originale. Hélas, les chaînes du groupe Canal Plus ont renoncé à cette restriction, affichant de la publicité (!) sur le générique de fin – seules les chaînes d’OCS respectent encore les téléspectateurs... Après France 3 qui a conservé son Cinéma de Minuit durant des décennies, c’est aujourd’hui France 5 qui a pris le relais, avec toujours Patrick Brion comme présentateur et maître d’œuvre. Tous les films vus ne sont pas traités ici, on ne parlera que des meilleurs, ou des plus intéressants – ce qui n’est pas forcément la même chose.

Œuvres citées  : Gueule d’amour

Personnes citées : Jean Grémillon – Jean Gabin – René Lefèvre

Gueule d’amour

Jeudi 6 juin 2019 - Ciné + Classic

De Jean Grémillon, en 1937. Scénario de Charles Spaak, d’après un roman d’André Beucler. Durée, 1 heure et 34 minutes. Noir et blanc, format 1,37:1. Sorti en France le 15 septembre 1937.

L’un des moins bons films de Jean Grémillon. Le début et la partie médiane sont bons, mais la fin est complètement gâchée, parce qu’on fait jouer à Jean Gabin une séquence absolument ridicule, où son personnage est un pleurnichard, qui vient d’étrangler la femme qu’il aimait. Ce naufrage est un peu compensé par le personnage de René Lefèvre, qui est toujours excellent.

En bref : à voir à la rigueur.

Courrier Plan du site

Sites associés :    Yves-André Samère a son bloc-notes 125 films racontés

Dernière mise à jour de cette page le vendredi 7 juin 2019.