Kinopoivre, les films critiqués par Jean-Pierre Marquet - Vite !

Vite !

Les critiques et notules de ce site peuvent sembler longues aux lecteurs pressés. Pour eux, ces aperçus en peu de mots. Ils sont classés par pages, en suivant l’ordre alphabétique. Au sommaire de celle-ci, seulement Welcome.

Chiffres A1 A2 A3 B C D E F G H I J K L1 L2 L3 L4 L5 L6 L7 L8 M1 M2 N O P Q R S T U V W Y

 

Barême :

Classique 4 étoiles

À voir absolument 3 étoiles

À voir 2 étoiles

À voir à la rigueur 1 étoile

Inutile de se déranger 0 étoile

À fuir À fuir

W

Welcome3 étoiles
de Philippe Lioret
avec Vincent Lindon, Firat Ayverdi, Audrey Dana, Thierry Godard, Olivier Rabourdin, Selim Akgul, Derya Ayverdi, Firat Celik, Murat Subasi

Bilal, garçon kurde de 17 ans, a fui l’Irak, et il est arrivé en France, clandestinement bien sûr. Il tente de passer en Angleterre pour y retrouver Mîna, une fille de son pays dont il est amoureux depuis trois ans, et dont la famille a réussi à s’installer à Londres. Mais ses tentatives pour traverser la Manche à bord d’un camion ont échoué, parce qu’il s’est fait prendre par la police. Bilal va donc chercher un autre moyen, et veut tenter la traversée de la Manche à la nage. Or il nage très mal, et seulement la brasse.

Simon, lui, est un ancien champion de natation, et il gagne sa vie en donnant des leçons dans une piscine de Calais. Il est aussi en instance de divorce avec Marion, mais ils sont restés amis. Marion est bénévole dans une organisation qui nourrit les immigrés clandestins passant par Calais, et la police, qui a reçu des consignes afin que la ville cesse d’attirer les clandestins, la tient à l’œil : elle aimerait assez la coincer, ainsi que ses camarades.

Bilal va donc prendre des leçons de natation auprès de Simon, qui comprend vite où le jeune garçon veut en venir, et trouve dans cette cause un dérivatif au vide de son existence. Il tente certes de le dissuader car le projet est une folie (nager dix heures dans une eau glacée, sans entraînement, parmi les innombrables cargos qui empruntent sans arrêt le détroit), mais Bilal est têtu. Simon aggrave son cas en hébergeant Bilal, et la police le met en garde à vue, puis sous contrôle judiciaire.

Puis le jeune garçon tente la traversée et se fait capturer au bout de quelques minutes. On l’envoie en camp de rétention. Mais il parvient à s’évader, retente la traversée... et se noie à huit cents mètres des côtes anglaises. La séquence finale montre Simon à Londres, où il essaie de faire accepter à Mîna la bague que Marion avait égarée, et qu’il avait offerte à Bilal en cadeau de mariage. Mais Mîna doit refuser, car son père doit la marier de force avec un compatriote qui a réussi. Il rend la bague à Marion.

Cette fin donne l’impression que l’on quitte le champ de la réalité pour entrer dans celui de l’onirisme, de la fable, comme si l’auteur nous disait « Voyez ce qui pourrait arriver si... », car il est invraisemblable que Bilal ait été capable de traverser effectivement la Manche au point d’arriver si près du littoral anglais. On a donc un fait hautement douteux mais que le spectateur est sommé de tenir pour authentique parce qu’il sert le propos de l’auteur !

LireHaut de la page

Courrier Plan du site

Sites associés :    Yves-André Samère a son bloc-notes 125 films racontés

Dernière mise à jour de cette page le jeudi 8 octobre 2015.